Télécharger
CP Canihuel nutrition.docx
Document Microsoft Word 47.2 KB

« L’équilibre alimentaire

et le plaisir de manger »

 

Canihuel – Jeudi 5 octobre 2023

 

En partenariat avec l’association Brain Up*, la commune de Canihuel vous propose de participer au programme « l’équilibre alimentaire et le plaisir de manger ». 

Télécharger
CP Canihuel nutrition.docx
Document Microsoft Word 47.2 KB
Télécharger
affiche Canihuel NUT.pdf
Document Adobe Acrobat 299.6 KB

Actualités

Télécharger
ENEDIS COUPURE DE COURANT MARDI 17102023
Document Adobe Acrobat 30.7 KB

La mairie ouvrira exceptionnellement à 15 heures lundi  17 juillet 2023

Changement des horaires de la mairie

Le vendredi ouverture de 9h à 12h30


Prochain Conseil Municipal

Mercredi 10 mai 2023 à 20h30

Salle polyvalente




La mulette perlière en image

JC Chatton, cinéaste, la Fédération de pêche du Finistère et l'équipe mulette de Bretagne Vivante se sont associés pour tourner un film sur les interactions animales, dont l'interaction entre les truites et la mulette perlière.

 

Le film a été diffusé sur Arté le 06/09/2022.

Vidéo ici. Partie sur la mulette perlière à 36'50''.


Camping Car France Services

Prochain passage, en mairie

le lundi 17 juillet 2023 de 13h30 à 16h00



Tous les élevages de volailles non commerciaux doivent obligatoirement être déclarés

à la mairie de leur commune - www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr





Le pardon des Cerises sera-t-il reconduit ?

L’association des Amis de la chapelle du Loc’h, créé en 1984 pour rénover la chapelle qui était alors en ruines, a fait le point, mercredi 1er mars au soir, lors de son assemblée générale. L’objet de l’association est aujourd’hui l’entretien de la chapelle, patrimoine et bien de la commune, et l’organisation du pardon des Cerises, qui a lieu le deuxième week-end de juillet.

Le président, Erwan Becel et la trésorière, Louisette Le Bournault, quittent leur poste. À défaut de renouvellement, elle est mise en sommeil pendant un an. Tel est le délai qu’Erwan Becel a annoncé, en invitant toute personne intéressée, par l’organisation du pardon, à se manifester en mairie et à se rapprocher de l’association. La chapelle reste ouverte aux visiteurs, les clés étant confiées à Chantal et Robert Maes, habitants du Loc’h.

Des joints et des vitraux sont à refaire, mais  la trésorerie est bonne , annonce Louisette Le Bournault.

Michel Conan (vice-président) et Sylvain Le Provost (secrétaire) affirment être prêts à soutenir l’événement festif autour du pardon malgré tout (repas, buvette, concours de boules, tantad), son aspect religieux étant toujours assuré par Bartelemy Le Provost.

 

Texte et photo : Ouest France. Lien vers l'article

 


Comité de jumelage Muscrai - Kerné Uhel : inscriptions avant le 20 février pour la soirée d’adieu de la Saint-Patrick

Chacun est invité à apporter ses souvenirs à la soirée d’adieu : ici, une soirée de musique dans un pub de Muscrai, en Irlande. (Colette Noël)

 

Le 15 décembre dernier, le comité de jumelage Muscrai-Kerné Uhel, qui regroupe les communes de Peumerit-Quintin, Trémargat, Lanrivain et Kergrist-Moëlou, a pris note de la démission de sa présidente, Colette Noël. Sa succession n’étant pas assurée, un ultime rendez-vous est donné par le comité de jumelage, le 17 mars, jour de la Saint-Patrick, patron de l’Irlande, à la salle des fêtes de Peumerit-Quintin.

 

Dissolution en vue, sauf si…

« Si personne ne reprend le flambeau, indique la présidente sortante, le comité de jumelage sera dissous, à cette date du 17 mars. Nous invitons toutes les personnes ayant œuvré ou participé au comité de jumelage depuis sa création, à nous rejoindre autour d’un pot et d’un buffet de l’amitié. Chacun est invité à apporter ses photos, ses souvenirs… », invite Colette Noël. L’inscription est impérative avant le 20 février, auprès du secrétaire, Bruno Tessier, par courriel à : brunotessier@laposte.net

 

Texte et photo : Le Télégramme. Lien vers l'article


Le nouveau festival Litténature s’installe au bord du lac de Kerne-Uhel

L’équipe du festival Litténature : Pierre Clément, Sabine Kergoet et leur fille ; Nolwen Le Boedec ; Marion Quillet et Yvette Clément

 

Les 1er et 2 juillet 2023, un nouveau festival alliant nature et littérature et ouvert sur l’imaginaire prendra place au bord des étendues naturelles de l’étang de Kerne-Uhel, à Trémargat (Côtes-d’Armor).

 

Passionnés du genre littéraire nature writing (littéralement « écrire sur la nature » ou « écrire la nature »), né aux États-Unis, des habitants de la commune de Trémargat (Côtes-d’Armor) et des alentours se sont retrouvés pour créer un festival intitulé Litténature et qui mêle espaces naturels et littérature. « Nous avons trois ingrédients principaux : la littérature, la nature et l’écriture, explique Sabine, membre du bureau. Ce sera un festival littéraire qui se vit dehors. En extérieur. En pleine nature ! »

 

Des auteurs français et étrangers

Au programme de cette première édition des balades, animations (mulettes perlières, astronomie), projections, conférences, débats, dédicaces, rendez-vous rapides du livre ou speed dating, ateliers d’écriture, masterclass d’écriture et d’autres surprises !

 

Des auteurs et autrices seront aussi présents, comme Bérangère Cournut, Benoît Pupier, Sébastien Baudoin… Et aussi l’Américain Pete Fromm ou encore le Suisse Blaise Hoffman.

 

« On se demandait ce qu’on pouvait faire de notre côté pour le territoire et on voulait quelque chose qui nous ressemble. L’exemple Ty film avec ses rencontres du film documentaire, nous a inspirés et mis en émulation. On s’est dit que c’était possible d’amener notre passion de la littérature autour d’un événement tel qu’un festival. On se sent du soutien et de l’enthousiasme. Et en plus, la Bretagne et un territoire de lecteurs », explique Sabine Kergoet.

 

Les livres de nature writing mêlent généralement l’observation de la nature avec des questionnements d’ordre autobiographiques, philosophiques, sociétaux et politiques. Comme l’incarnent la citation et la vie de Henry David Thoreau : « Peu importe ce que dit la pendule ou ce que disent les attitudes et les labeurs des hommes. Le matin est là lorsque je suis éveillé et que j’ai de l’aube en moi. »

 

Autour du lac

De nombreux partenariats s’entrelaceront lors de ce festival avec des librairies et bibliothèques comme Le temps qu’il fait, Zoé, Le mot et le reste, Dalia, la Maison d’édition Gallmeister ; des associations naturalistes, la Cicindèle, les Landes de Glomel, la Communauté de communes du Kreiz-Breizh. Et aussi les communes limitrophes… En effet, si le point central du festival se situe à la base nautique de Trémargat, il serpentera aussi autour du lac, sur les territoires de Peumerit-Quintin et Lanrivain. « Au niveau de l’histoire du lac, créé dans les années 1980, on a mené beaucoup d’actions qui permettent que les trois communes qui l’entourent, Peumerit-Quintin, Trémargat et Lanrivain continuent à rester reliées. On y est ! », indique Yvette Clément en ajoutant que l’équipe d’organisation est à la recherche de bénévoles.

 

Les 1er et 2 juillet, festival Litténature, à la base nautique et autour du lac de Kerne-Uhel, à Trémargat. Contact : courriel : litteratureetnature@gmail.com

 

Texte et photo : Ouest France. Lien vers l'article

 


Tal an dour et le GAT ont gâté les enfants de Peumerit-Quintin et Trémargat

Le spectacle, plein de poésie, a captivé l’attention des jeunes spectateurs.

 

Samedi 7 janvier, les enfants de Trémargat et de Peumerit étaient invités par les associations co-organisatrices, le GAT et Tal an Dour, à un spectacle-goûter, à la salle des fêtes. Cette année, c’est le conteur Fabrice Mondejar, de Maël-Pestivien, qui est venu animer l’événement. Dans un décor de papiers découpés, les contes issus du répertoire traditionnel breton, que Fabrice tenait de son aïeule, ont séduit d’entrée de jeu les enfants, petits et grands ! L’après-midi s’est achevé avec un bol de chocolat chaud, une part de brioche et une clémentine, fleurant bon les plaisirs simples de l’hiver !

 

Texte et photo : Le Télégramme. Lien vers l'article.


L’atelier vannerie de la Salamandre a affiché complet

À l’heure du jetable et du « tout prêt », La Salamandre propose de retrouver « les gestes du quotidien, ensemble et gratuitement ». Samedi 14 janvier, le stage de vannerie a affiché complet à Peumerit-Quintin. « Notre objectif, expose Riwanon an Habask, était de proposer une initiation à la vannerie sur une journée complète, de façon à ce que chacun puisse repartir avec son panier achevé ou en bonne voie. Nous avons invité le vannier Padrig an Habask, qui a fourni tout le matériel, et préparé l’osier. La municipalité avait mis à disposition la salle associative ». Cette première séance était destinée aux bretonnants, mais une prochaine sera dispensée en français.

 

Texte et photo : Le Télégramme. Lien vers l'article


Vœux de la municipalité

Marie-Hélène Bernard, maire de Peumerit-Quintin, présentait ses vœux vendredi. Si la commune enregistre une démographie positive, elle doit néanmoins revoir ses projets à la baisse en raison du contexte économique.

 

Vendredi 13 janvier, lors de la cérémonie des vœux, Marie-Hélène Bernard, maire de Peumerit-Quintin, a annoncé l’arrivée de 40 nouveaux habitants dans la commune, soit 17 nouveaux foyers ; elle a aussi rappelé que « 2023 sera l’année du recensement ». La maire a profité de cette première cérémonie, depuis la mise en place de la nouvelle équipe municipale, pour présenter chaque élu. « Une de nos priorités est la sécurité des habitants, en assurant l’écoute, le soutien et l’aide de chacun de nos administrés », a-t-elle rappelé. « La fibre est aux portes de la commune et l’élagage des arbres devra être effectué dans les meilleurs délais ».

 

Priorité à la voirie et à la salle communale

Marie-Hélène Bernard a aussi annoncé que le projet de réhabilitation du boulodrome s’avère trop onéreux à l’heure actuelle. Aussi en 2023, la municipalité se concentrera sur un chantier de voirie à Ti Nevez et la révision acoustique de la grande salle communale. Les commissions extra-communales poursuivront leurs chantiers sur les chemins de randonnée et le fleurissement du bourg.

 

 

Les bébés : Akan, Ozan et Viviane ont reçu un camélia en signe de bienvenue.

Cette année, trois bébés ont été mis à l’honneur ; leurs parents ont reçu à cette occasion un camélia à planter au jardin.

 

Dans l'assemblée, de nouveaux visages, dont beaucoup de jeunes et des enfants.

 

Texte et photo : Le Télégramme. Lien vers l'article.


Maegan Pinschof va se charger du recensement

À partir du 9 janvier, Maegan Pinschof déposera une lettre d’information à chaque domicile, puis, à compter du 19 janvier, Maegan entamera sa tournée de recensement.

Cette année, Maegan Pinschof a été recrutée pour procéder au recensement de la population peumeritoise. À partir du 9 janvier, elle déposera une lettre d’information à chaque domicile, puis, à compter du 19 janvier, munie d’une carte d’agent recenseur, et soumise au secret professionnel, elle débutera sa tournée en remettant les questionnaires et leur notice d’utilisation. « Il est recommandé de répondre sur internet », conseille Maegan.

 

Texte et photo : Le Télégramme. Lien vers l'article.


Morganez et korriganed racontés par un conteur illustrateur

Fabrice Mondejar, conteur illustrateur installé à Maël-Pestivien depuis deux ans, est venu régaler les oreilles attentives des enfants du secteur, samedi après-midi. La rencontre, organisée par Tal an Dour, a été suivie d’un goûter.

 

Devant un décor de papiers découpés illuminés, Fabrice Mondejar a su captiver une assemblée d’enfants venus des communes alentour. Originaire d’Erquy, longtemps émigré dans le Midi, Fabrice Mondejar tente depuis deux ans de se défaire d’un accent d’emprunt, pour retourner aux sources.

 

Nouvellement installé à Maël-Pestivien, il a retrouvé à sa porte les lieux et décors qui peuplent ses propres histoires. Des contes, entendus dans l’enfance par une grand-mère du pays, revisités de son imaginaire d’illustrateur. « Dans le Midi, les contes de morganez et de korriganed, de dolmens ou de pierres causantes captivent tout le monde sans tiquer. Là, jouer près de chez moi, chez des gens qui ont déjà entendu ces histoires, c’est un peu stressant ! »

 

Les familles sont venues nombreuses. De quoi rassurer le conteur. " Même les illustrations sont parfois superflues. Finalement, ce que je préfère, c’est de conter, sans rien d’autre que le moment. "

 

Personnages et décors découpés peuplent et peupleront donc des livres et des spectacles à quatre mains, où Fabrice Mondejar a parfois le loisir de dessiner et découper en direct. Mais ça… c’est une autre histoire !

 

Texte et phot : Ouest France. Lien vers l'article.

 


TAL AN DOUR

 Soirées Crêpes

 

http://www.talandour.fr

PARDON DU LOC'H