ça s'est passé en 2021


le comice agricole aura lieu le 28 août

À gauche : Louisette Hamon, vice-présidente ; 4e Fulub Le Gwern ; à droite, Jean-Yves Feroc, 2e Pierrick Pustoc’h, secrétaire, qui succède à Alain Madec.

 Vendredi 11 juin, Tal an Dour se réunissait en assemblée générale à la salle des fêtes. L’association, mise en sommeil depuis plus d’un an, reprend prudemment ses activités.

Tal an Dour, qui reprend doucement ses activités, a fait le point sur les prochains événements. Après le troc o’plantes du jeudi de l’Ascension, et le chantier participatif du sentier de Kermarc, les « Talendoureux » ont des projets. Le travail sur les circuits de randonnées, visant à préserver le patrimoine naturel, devrait s’étendre à un secteur élargi, incluant des communes voisines, sur le territoire de la CCKB et de GPA.

 

Le soutien de la commune

Le bar associatif An Digare devrait ouvrir dès septembre, avec une soirée crêpes le dernier vendredi du mois. « Nous avions évoqué un feu de la Saint-Jean, rappelle le président, Fulub Le Gwern, mais c’est un peu tôt, vu le contexte sanitaire. En revanche, nous envisageons une randonnée, un café-crêpes et un tantad, en septembre ».

 

Le trésorier, Jean-Yves Feroc, a présenté un bilan financier déficitaire, dû à des recettes quasi-inexistantes. Marie-Hélène Bernard, maire, a assuré le soutien de la municipalité à l’association, qui occupe une place prépondérante dans l’animation de la commune.

 

Photo et texte : Le Télégramme. Lien vers l'article.


Tal an Dour sort du sommeil à Peumerit-Quintin

 Le comice agricole, et toutes ses animations qui représentent la richesse du canton, devrait se tenir le 28 août.

 

Samedi 12 juin, la première réunion de préparation du comice agricole s’est tenue à la salle des fêtes de Peumerit-Quintin. Avant d’ouvrir la séance, une minute de silence a été observée en hommage à André Le Roux, président honoraire, disparu en mai dernier. Après une année de carence, il y avait une visible envie de reprendre le collier dans l’assemblée.

 

Encore des précisions

La date a été fixée au 28 août, sur le champ de la route de Kerdrain. Les modalités du repas du soir, un moment incontournable, sont encore à préciser, en fonction de l’évolution sanitaire. Les animations ne devraient pas décevoir le public : concours de labour, concours de bétail, courses de tracteur-tondeuses, défilé de vieux tracteurs, tire à la corde… de quoi divertir petits et grands ! Le comice souhaite également accueillir sur son petit marché, des producteurs locaux, des artisans, maréchaux-ferrants, vanniers, et tous ceux qui font la diversité du canton historique. Les candidats sont invités à contacter le président, Xavier Le Lepvrier, au 06 14 64 47 67, ou le secrétaire, Michel Le Foll, au 06 70 63 94 03.

 

Photo et texte : Le Télégramme. Lien vers l'article.


Beau succès du Troc’O plantes malgré les averses

Ce lundi de Pentecôte, les jardiniers étaient au rendez-vous donné par l’association Tal an Dour, pour le traditionnel Troc’O plantes. Les participants étaient installés sur le parking pour des raisons de sécurité sanitaire. Malgré la pluie, les gens étaient heureux d’échanger sur leurs réussites, leurs déboires et de repartir avec de nouveaux plants. « Nous sommes heureux du succès de ce premier événement après ces longs mois d’isolement, se réjouit le président, Fulub Le Gwern. L’association espère fêter la Saint-Jean en musique, fin juin, autour d’un Tantad, si les conditions le permettent ».

 

Photo et texte : Le Télégramme. Lien vers l'article


un chantier participatif à Kermarc

Samedi 22 mai, en partenariat avec l’association Tal an Dour, la commission participative citoyenne s’était donné pour objectif l’entretien du sentier de randonnée de Kermarc. Pour la municipalité, Tal an Dour, et de nombreux riverains, ces chemins creux font partie intégrante d’un patrimoine qui mérite d’être préservé. Fulub, président de Tal an Dour, détaille : « Après avoir dégagé ce chemin, nous prévoyons de consolider la passerelle de Pont al Loc’h, près de Kerléon, puis le 7 juillet, nous organiserons un chantier sur le GR de Kerfaven. Nous prévoyons une journée randonnée, fin septembre ».

 

Photo et texte : Le Télégramme. Lien vers l'article.


De bonnes volontés au chantier participatif malgré le mauvais temps

Samedi 22 mai, les bénévoles ont répondu à l’appel de la commission environnement, pour un chantier participatif dont l’objet était le paillage des plates-bandes du bourg. Cette démarche d’éco-jardinage permettra de faciliter leur entretien et d’économiser les arrosages. « Le paillis a été obtenu par le broyage des branches effectué après l’élagage réalisé pour le passage de la fibre, indique Marie-Hélène Bernard, maire. Nous avons, par ailleurs, une bonne équipe de bénévoles, qui a pris en main le fleurissement des espaces verts, sous la responsabilité d’Annie Benion, conseillère municipale.

 

Texte et photo du Télégramme. Lien vers l'article ici.


Bretagne Vivante : la réimplantation de la mulette perlière affiche des résultats décevants

Vendredi 21 mai, le comité de pilotage costarmoricain « mulette perlière », de l’association Bretagne Vivante, était réuni à la salle des fêtes de Peumerit-Quintin, pour présenter les actions réalisées dans le cadre du plan Natura 2000. Les partenaires, GPA, la DDTM 22, le Département et l’association Cicindèle étaient représentés pour débattre sur cette période compliquée.

La pêche électrique réalisée dans les ruisseaux du Loc’h et du Saint-Georges, au printemps 2021, met en évidence un nombre insuffisant de glochidies (larves enkystées dans les branchies de la truite) pour assurer la pérennité de cette moule d’eau douce dont l’espèce est menacée de disparition.


L’association va poursuivre le travail avec le Sage Blavet, réaliser de nouveaux comptages sur les ruisseaux, et poursuivre l’élevage des mulettes en stations de pisciculture. « Nous allons tenter de réimplanter des sujets ayant atteint 3 cm, et âgés de 6 à 7 ans, explique Pierrick Pustoc’h, salarié de Bretagne Vivante. Leur adaptation au milieu naturel sera moins risquée, mais ils devront néanmoins grandir quelques années, avant de pouvoir se reproduire ».

 

Phot et texte : Le Télégramme. Lien vers l'article


Signature d'une convention Parcours emploi compétences pour l’employé communal

De gauche à droite : Pierrick Pustoc’h, adjoint à l’environnement, Laurent Hamon, Yannick Kerlogot, Dominique Laurent, Jean Le Magourou et assise au bureau, Marie-Hélène Bernard.

Vendredi 21 mai, c’est en présence du député Yannick Kerlogot et de la sous-préfète de Guingamp, Dominique Laurent, que Laurent Hamon, directeur de l’agence Pôle emploi de Guingamp, s’est rendu à la mairie de Peumerit-Quintin, où la maire, Marie-Hélène Bernard, l’attendait pour signer la convention du contrat Parcours emploi compétences (PEC), concernant Benoît Soulabail, employé communal.

 

80 % du salaire pris en charge par l’État

 

Ce type de contrat aidé est particulièrement adapté aux communes de zones de grande ruralité, puisque dans ce cas de figure, l’État prend en charge le financement de 80 % du salaire. Pour le bénéficiaire, Benoît Soulabail c’est, à 36 ans, l’occasion de remettre le pied à l’étrier. Il sera encadré par Jean Le Magourou, premier adjoint, pour effectuer les diverses tâches d’entretien du bourg. Le nouvel employé communal pourra bénéficier, sur son temps de travail, d’une formation, qui lui permettra d’envisager son avenir professionnel avec des atouts supplémentaires.

 

Texte et photo du Télégramme. Lien vers l'article ici.


comité consultatif Espaces Verts

Le comité consultatif "espace vert" s'est réuni lundi 26 avril . Composé d'élus et d'habitants, ce comité a pour but de fleurir les jardinières et les plates bandes du bourg.

 

Photo du Télégramme. Lien vers l'article ici.

Texte de la municipalité


CHANTIER BROYAGE

Samedi 10 avril 2021, des élus et des habitants ont participé à un chantier-broyage.

Suite à l'élagage des arbres en prévision du déploiement de la fibre optique, la municipalité a décidé de valoriser une partie des bois laissée à notre disposition . Nous avons emprunté le broyeur de la  CCKB.

Ce broyat sera utilisé tout d'abord pour les plates-bandes du bourg et le reste sera à disposition des habitants de Peumerit-Quintin.


deux nouvelles statues à la Chapelle du Loc'H

Marie-Hélène Bernard, Erwoann Becel, président, Michel Connan, vice-président de l’association des Amis de la chapelle du Loc’h et Gildas Guennic.

 

En fin de semaine, deux statues du sculpteur Adolphe Godest ont été installées dans la chapelle de Loc’h.

C’est la famille Guennic qui en fait don. Ces deux sculptures, l’une en if et l’autre en granit, viennent rejoindre celle déjà en place du même sculpteur, qui fut installée en 2010.

La chapelle du Loc’h, en forme de croix latine, est située à 3 km à l’ouest du bourg de Peumerit-Quintin, au milieu d’une large zone humide. Elle a été entièrement restaurée dans les années 1980 par l’association les Amis de la chapelle du Loch.

 

Texte et photo : Ouest France


Les « juniors » du comité départemental de cyclisme font escale à Peumerit-Quintin

Vendredi 26 février, une douzaine de cyclistes juniors, en stage de vélo sur route, ont fait escale à Peumerit-Quintin. Partis de Plœuc-sur-Lié de bon matin, ils avaient déjà parcouru une cinquantaine de kilomètres, encadrés par David Le Lay, conseiller technique du comité départemental de cyclisme, Éric Gouya, Didier Le Brehour et Jean Le Magourou, encadrants.

 

« C’est un stage de cohésion, pris en charge par le comité départemental de cyclisme, indique David Le Lay. En raison de la pandémie de covid-19, la dernière épreuve a été courue en octobre 2020. Alors, nous sélectionnons des juniors de 17 à 18 ans, pour participer à ces stages. C’est important de rompre l’isolement des jeunes qui s’entraînent hors structure. Ce matin, nous avons travaillé sur le thème de l’attaque, des exercices qui nécessitent d’être en groupe ».

 

Texte et photo : Le Télégramme


Camping-car France Services : « Un très bon démarrage »

La maire Marie-Hélène Bernard a accueilli mercredi matin les animatrices Florence Le Mauff (au centre) et Adeline Serviére (à droite) devant la mairie.

 

Le car des services publics itinérants est enfin venu, mercredi matin, devant la mairie, pour être au plus près de la population. Son arrivée a été retardée de deux semaines par la neige.

 

Ce projet co-porté par la Mutuelle sociale agricole d’Armorique et la Communauté de communes du Kreiz-Breizh (CCKB) permet la mise en relation avec l’un de ses neuf partenaires, l’accès et l’accompagnement administratif et aux services numériques. Les neuf partenaires sont : le ministère de l’Intérieur (carte d’identité, passeport), le ministère de la Justice (adresse de conciliateur, cabinet, accompagnement), la CAF, la Poste (hormis service bancaire), la Mutualité sociale agricole, l’Assurance maladie, Pôle emploi (inscription, répondre à des offres, aide), l’Assurance retraite, la Direction générale des dépenses publiques.

 

« Nous interviendrons deux fois par mois désormais à Peumerit-Quintin, les services que nous proposons sont ouverts à tout le monde, même hors CCKB », rappelle Florence Le Mauff, l’une des deux animatrices du car.

Pour le mois de mars, les rendez-vous sont les mercredis 10 et 24, en avril les mercredis 7 et 21, de 9 h 30 à 12 h. Des flyers avec le planning seront disponibles à mairie et sur le site de la CCKB.

 

Texte et photo : Ouest France